Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Daouda Dia en tournée dans le Fouta en vue des législatives de 2014

Posté par: Viseur web| Mardi 24 décembre, 2013 00:35  | Consulté 2337 fois  |  10 Réactions  |   
« Je ne suis pas intéressé par des postes politiques, toutes mes ambitions se résument au développent de mon pays et de mon département » a déclaré Daouda Dia lors de sa tournée qu'il effectuait la semaine dernière dans le Djéry et le Daandé Maayo.  « Je crois plus à un partage de responsabilité. Nous avons des hommes et des femmes qui sont capables d'apporter leur contribution » non sans préciser que « je suis politique, je crois en l'action politique, mais mes intérêts sont ceux de mon pays, de ma région. Si je dois abandonner un poste politique pour mieux servir mon département, je n'hésiterai même pas. »

Accompagné de ses collègues députés Thilo Sarr, Salamata Coreia, Seydou Diallo, Aminata Mariam Kane, Samba Demba Ndiaye, Oulimata Mané et Aissata Daouda Dia, ainsi que des responsables de l'Apr tel que Matham Ba et des étudiants du département, le natif de Wendou Bosseabé a fait le tour du Djéry pour rencontrer des responsables politiques locaux, des autorités religieuses et des jeunes leaders de Hornoldé, village situé dans le « Daandé Maayo. » Il a également effectué la traditionnelle tournée dans le fleuve Sénégal.

Lors du meeting politique il rassure: « Je ne cesserai de mener des activités allant dans le sens de promouvoir et de faire émerger la région de Matam. »

Pour M. Dia, l'objectif de cette rencontre, c'est de « décentraliser dans le Daandé Maayo, nos activités politiques qui, d'habitude, se déroulaient dans le Djéry. »

A Hornoldé, les populations qui étaient venues des différents villages de la zone du Daandé Maayo, ont profité de la présence des représentants du peuple, n'ont pas manqué d'exposer leurs doléances qui sont notamment l'électricité, des routes praticables et des projets de développement.

Rappel : Daouda Dia a inauguré auparavant (samedi) le forage de Gassambéry dans la communauté rurale d'Orkadiéré (dans le Djéry), Construit dans le cadre d'un projet d'adduction d'eau porté par le conseil régional de Ardèche Drôme en France dans la région de Matam, ce forage a été financé à une valeur de 90 millions Frs Cfa dont une contribution de l'Etat du Sénégal et de la population de Gassambéry.  « Nous savons que les doléances sont nombreuses et l'électrification rurale en est la principale, mais dans les prochains mois, tous les villages du Sénégal seront électrifiés » a poursuivi le député Dia d'après qui, le parti présidentiel se porte bien dans cette zone et l'heure de laremobilisation a sonné en vue des prochaines élections locales.

Selon Cheikh Kane Niane le Gouverneur de la région, « L'ouverture de ce forage permet non seulement d'additionner les populations en eau potable, mais elle permet également de mener des activités agricoles pour le développement de Gassambéry et des villages environnants »
 L'auteur  viseur web
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Daouda dia, Questeur, Politique
Commentaires: (10)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Décembre, 2013 (02:37 AM) 0 FansN°:1
kottou
Anonyme En Décembre, 2013 (10:38 AM) 0 FansN°:2
c'est pour ça qu'on ne l'entend plus sur Senweb avec ses "certains de certains", "abyssal", "viscéral", "Le soufi Mamadou Dia", "L'ingénieur Macky Sall", "l'axe de mal"....toutes ses conneries quoi.
Anonyme@auteur En Décembre, 2013 (10:54 AM) 0 FansN°:3
« Je ne suis intéressé par des postes politiques, toutes mes ambitions se résument au développent de ma carrière politique en m’appuyant sur la crédulité des populations de mon pays et de mon département » a déclaré le nouvel homme fort lors de sa tournée qu'il effectuait la semaine dernière dans le Djéry et le Daandé Maayo. « Je ne crois plus à un partage de responsabilités, j’assume tout, tout seul. Nous avons des hommes et des femmes qui sont capables d'apporter leur contribution à consolider ma position de leader » non sans préciser que « je suis politique, je crois en l'action politique, et mes intérêts passent avant ceux de mon pays, de ma région. Si je peux abandonner aucun poste politique pour mieux servir mon département, je n'ai même pas à hésiter. »

Accompagné de ses collègues parlementaires, élus grâce aux financements de son grand frère, le milliardaire Burkinabé, ainsi que des responsables politiques et des étudiants du département, le natif du Marigot-aux-Caïmans a fait le tour du Djéry pour rencontrer des responsables politiques locaux, des autorités religieuses et des jeunes leaders de Saaré NIANG, village situé dans le « Daandé Maayo. » Il a également effectué la traditionnelle tournée dans le fleuve Sénégal où les populations sont plus facile à manipuler.

Lors du meeting politique il rassure: « Je ne cesserai de mener des activités allant dans le sens de promouvoir et de faire émerger mon...
Anonyme@auteur En Décembre, 2013 (10:56 AM) 0 FansN°:4
Lors du meeting politique il rassure: « Je ne cesserai de mener des activités allant dans le sens de promouvoir et de faire émerger mon leadership dans la région de Matam. »

Pour M. le Jeune frère de l’Autre, l'objectif de cette rencontre, c'est de « décentraliser dans le Daandé Maayo, nos activités politiques qui, d'habitude, se déroulaient dans le Djéry d’où nous n’osions pas sortir du tout jusqu’il y a 18 mois. »

A Saaré NIANG, les populations qui étaient venues des différents villages de la zone du Daandé Maayo, ont profité de la présence des représentants du peuple et n'ont pas manqué d'exposer leurs doléances qui sont notamment l’accès plus facile à Baaba Kopporeeje, les difficultés de faire bouillir la marmite et des frais de prise en charge de séances de tam-tam pour les prochaines séances d’animation du Parti.

Rappel : Le petit frère de l’Autre a inauguré auparavant (samedi) le forage de Weendou Koole dans la communauté rurale Guellooje Birom (dans le Djéry), Construit dans le cadre d'un projet d'adduction d'eau porté par le conseil régional de Ardèche Drôme en France dans la région de Matam, ce forage a été financé à une valeur de 90 millions Frs Cfa dont une contribution de l'Etat du Sénégal et de Baaaba Kopporeeje. « Nous savons que les doléances sont nombreuses et l'électrification rurale en est la principale, mais dans les prochains mois, tous les villages du Fouta recevront de ma part du riz et...
Anonyme@auteur En Décembre, 2013 (10:56 AM) 0 FansN°:5
Le Gouverneur de la région, en véritable homme d’Etat a mis l’accent sur l’essentiel et a déclaré « L'ouverture de ce forage, seule activité importante de cette tournée, permet non seulement d'additionner les populations en eau potable, mais elle permet également de mener des activités agricoles pour le développement du Marigot-aux-Koole et des villages environnants »
Anonyme@auteur En Décembre, 2013 (10:59 AM) 0 FansN°:6
« Nous savons que les doléances sont nombreuses et l'électrification rurale en est la principale, mais dans les prochains mois, tous les villages du Fouta recevront de ma part du riz et du poisson séché TAMBADIENG et KETCHAKH » a poursuivi l’Honorable petit frère de l’Autre d'après qui, le parti présidentiel se porte bien dans cette zone et l'heure de la remobilisation a sonné en vue des prochaines élections locales.
Maïmoune pam En Décembre, 2013 (16:03 PM) 0 FansN°:7
Si réellement les FOUTANKES aimaient leur FOUTA comme ils le clament sur tous les toits, ils y retourneraient tous après avoir servi dans les autres régions du Sénégal ou ailleurs dans le monde ! C'est facile de dire qu'on est fier de ce qu'on est, mais encore faudrait-il aimer vivre avec les siens au FOUTA! Si La Capitale Dakar est à moins de cinq heures de route, normalement il serait possible d'aller y vivre, la développer. Il y a au moins plus de 200.000 personnes, toute profession et toute classe sociale confondues, et même des dizaines de milliers de retraités âgés entre 55 ans et 85 ans. Si nous décidions de faire notre Exodus comme les juifs vers Israël, en moins de trente ans le FOUTA serait plus développé que la région de Dakar. Il y a plus de terres fertiles au FOUTA que dans tout ISRAEL avec quatre fois plus d'eau, alors ? VIVRE EN MILIEU WOLOF DEPUIS 90 ANS que ça dure c’est bien, ils sont nos cousins, particulièrement les Lébous, mais quand même !
Dia Abdou En Décembre, 2013 (19:02 PM) 0 FansN°:8
est ce k ce Mr aurait depute et questeur si son frere n etait pas la? he bien ma reponse est: Non
Dia En Décembre, 2013 (11:53 AM) 0 FansN°:9
a quoi sa te fait mal qu'il soi questeur
Dia En Décembre, 2013 (11:54 AM) 0 FansN°:10
a quoi sa te sok qu'il soi questeur

Ajouter un commentaire

 
 
viseur web
Blog crée le 24/08/2013 Visité 192274 fois 25 Articles 655 Commentaires 12 Abonnés

Posts recents
CONSEILS DES MINISTRES DÉCENTRALISÉS DE ST LOUIS À DAKAR : OÙ EN EST-ON DES ENGAGEMENTS ?
La Renaissance Sénégambienne !
Le jeu politicien ou l\'art de perdre en politique
Recrudescence de la Violence : Et si on était tous responsables ?
Le Coup de Gueule de NITDOFF sur l\'Affaire Maitre GIMS et le Stade Demba Diop
Commentaires recents
Les plus populaires
Dip Doundou Guiss en concert, une vraie bête sur Scène
Le Coup de Gueule de NITDOFF sur l\'Affaire Maitre GIMS et le Stade Demba Diop
Youssou Ndour en scooter parle de son nouvel album Senegaal Rekk
Pour avoir mal géré le dossier TARRAF, Yann de Nanteuil viré de la tête de la Sgbs....
Cette scène entre ce charretier et son cheval va vous surprendre